• Anne Laure

A mon compte, chapitre 1 : travailler comme un chat

Dernière mise à jour : 8 déc. 2021

Je vous partage mes astuces de consultante freelance. Dans cette première partie, je vous parle d'abord du statut à choisir, puis de l'équipement nécessaire pour travailler confortablement chez soi. Cette partie étant également valable pour toute personne en télétravail.

un chat sur un canapé avec des lunettes et un PC
Travaillez confortablement - Photo by Marcel Friedrich

FACTURER


Pouvoir facturer ses clients, et donc potentiellement pouvoir encaisser de l’argent par la suite, est le nerf de la guerre.

Il existe différentes solutions :

- créer son entreprise, EURL, SARL, SASU, etc

- ouvrir une micro-entreprise (ex-autoentreprise)

- se faire salarier par la boîte d’un copain

- passer en portage salarial


J’ai personnellement choisi le portage salarial depuis 3 ans maintenant. Le concept du portage, c’est un contrat tripartite entre vous, votre client et une société spécialisée en portage salarial. L’objectif est de transformer des honoraires en salaires. Donc cela n’est valable qu’en prestation de service tel que le conseil, avec facturation de « matière grise ». Je m’étais déjà posée la question il y a 10 ans, j’avais mené mon enquête et avais choisi ITG, l’un des leaders du marché.

Concrètement : je trouve et négocie mes prestations avec mes clients, je leur fais signer un contrat avec ITG où je suis nommée, et je signe ensuite un contrat de travail avec ITG. Je suis salariée d’ITG (là en CDD à temps partiel, mais avec un ou plusieurs missions longues, je pourrai passer en CDI). Il n’y a aucun lien hiérarchique, mais je cotise pour le chômage et la retraite.

De plus, ayant déjà un SIRET pour une activité annexe (en VDI), je ne voulais pas compliquer les choses avec l’administration.

Et pour finir, je suis un peu une phobique administrative, donc n’avoir qu’à remplir des champs dans des formulaires déjà créés me convient très bien. Je n’ai rien d’autre à déclarer par la suite. Alors évidemment, comme c’est du salaire, il faut prendre en compte les charges patronales que la société de portage va payer pour vous. Et le pourcentage qui paie ses frais fixes et qui va de 5 à 10% selon les entreprises.

Avec le package « salariat » vient la formation : je bénéficie de formations délivrées par ITG, et d'une mutuelle si je le souhaitais. Mes revenus sont donc compris dans l’impôt sur le revenu, de façon classique.

Après, c’est à chacun de voir en fonction de son objectif, de son besoin à recruter par la suite ou non, etc… Retrouvez dans cet article et ce comparatif les différentes solutions qui s'offrent à vous.



TRAVAILLER DANS DE BONNES CONDITIONS


1. L’ordinateur portable

PC portable HP Spectre 13 pouces
Mon fidèle compagnon

Lorsque j’ai décidé de me lancer à mon compte, je n’ai pas hésité longtemps à m’acheter un PC portable de compétition. C’est-à-dire hyper léger, car je le transporte tout le temps, et avec des performances haut de gamme. En étant à son compte, oubliez le service informatique qui résout vos moindres soucis techniques. Il me fallait un PC qui ne risquait pas de planter dès que j’ai plus de 3 applications ouvertes. Pour info, j’ai choisi un HP Spectre 13'' qui m’a coûté une bonne partie de mes dernières indemnités de rupture conventionnelle, mais je ne regrette absolument pas.


Mes astuces pour dénicher le PC de vos rêves, c'est à dire qui vous convient et se trouve dans votre budget :

- Surveillez les promos des hypermarchés, par exemple à la rentrée, à Noël ou pendant les soldes, vous y ferez de bonnes affaires,

- Allez faire un tour à la Fnac ou chez Boulanger pour vous rendre compte "en vrai" de la taille d’un écran 13 pouces ou d’un poids de 900g,

- Mettez des alertes sur Dealabs,

- Regardez du côté de l’occasion ou du reconditionné, mais avec des certifications et des garanties.


2. La connexion Internet et les forfaits telecom

Rien ne sert d’avoir une bête de PC avec une connexion qui plante à chaque visio à cause d'une mauvaise connexion… Si vous ne l’avez pas encore et que vous êtes éligible, faites-vous raccorder à la fibre. Dans les immeubles, les opérateurs n’attendent que ça et vous le font gratuitement.

C’est aussi le moment de revoir votre forfait Internet + mobile et de comparer les offres existantes en fonction de vos nouveaux besoins. Votre employeur ne prendra plus en charge votre forfait pro, donc à vous d’estimer vos utilisations (international ou pas ? besoin de beaucoup de data ou pas ?) et de faire votre marché. Malheureusement, aucun opérateur telecom ne favorisant la fidélité, il vous faudra certainement en changer pour avoir des prix intéressants, au moins pendant un an.


3. La ligne de téléphone mobile pro

Comme pour le PC, on peut essayer de se lancer avec un téléphone fatigué, mais vous vous rendrez vite compte qu’il vaut mieux investir dans un smartphone performant plutôt que pester toute la journée. Là aussi, renseignez-vous sur les modèles qui vous conviennent en fonction de vos besoins et comparez. Il n'est pas question de changer de téléphone chaque année, donc une réflexion s'impose. Entre le dernier Iphone ou Samsung qu'on gardera au moins 5 ans, un téléphone reconditionné sur BackMarket ou Certideals ou encore un Fairphone neuf mais écologique, que choisir ? La question n’est pas "répondue" mais mérite d'être posée. Quelques éléments de réponse ici.


Autre question: un ou deux téléphones ? D’abord, je pense important d’avoir 2 lignes téléphoniques, une pro et une perso. Pourquoi ? Pour ne pas être importuné.e à des heures indues, pour fixer une limite entre vie pro et vie perso (même si les deux sont souvent très imbriquées en freelance ou entrepreneuriat). Mais c’est un avis personnel, à chacun de voir. Sachez qu’il existe de nombreux modèles de smartphones où l’on peut mettre 2 puces. Et sinon, il reste ON -OFF la solution développée par Taig Khris (oui, le champion de roller).

A titre perso, j’ai même 2 téléphones : cela me permet de laisser le pro à la maison quand je suis en congés, ou de le mettre en mode avion. J’y installe ma messagerie mail pro, qui n’est pas sur mon téléphone perso. Ils ne sont pas sur le même opérateur, donc en déplacement je peux jongler sur 2 réseaux pour avoir une connexion 4G potable tout le temps.


4. Le bureau…. Et la chaise !

Au début, je travaillais sur la table de la salle à manger. Mais il fallait débarrasser à chaque repas, et comme vous déjeunez aussi plus souvent chez vous, ça devient vite soûlant. Sauf à avoir une table pour 12 personnes, difficilement imaginable dans un appart parisien, il vaut mieux investir dans un vrai bureau.

Bureau secrétaire La Redoute
Ma base de travail @home

Après un premier confinement éprouvant en télétravail, au moment des soldes de juillet 2020, je m’étais payé une merveille de bureau secrétaire sur La Redoute. Je souhaitais ce modèle pour pouvoir le refermer le soir sur mon bordel. Heureusement, avec la crise sanitaire et l’essor du télétravail, vous trouverez des bureaux à tous les prix et pour toutes les envies. Certains se démontent et se rangent, d'autres se fixent au mur et se déplient, il n’y a aujourd’hui que l’embarras du choix. Vous pourrez le constater en se baladant sur Pinterest ou sur ce catalogue dédié chez Conforama.


Avec le bureau, j’avais commandé directement une vraie chaise roulante réglable et relativement ergonomique. Elle ne vaut pas les fauteuils de gamers, mais fait l’affaire pour son prix et c’est déjà largement mieux qu’une chaise de salle à manger, surtout quand on y passe des heures.



5. Les accessoires du PC

Avec le PC vient les accessoires :

- le sac à dos : oubliez direct la pochette, et pensez à vos lombaires. Après comparaison, mon choix s’est fixé sur un FJALLRAVEN (marque suédoise écolo) très pratique, peu encombrant, résistant, déperlant, avec un compartiment dédié au PC et des poches sur le côté, et même un coussin de siège amovible !! modèle Kånken Laptop 15''

- la tablette pour travailler du canapé : si vous avez déjà tenté l’expérience, vous avez remarqué que le PC sur les genoux, bah ce n’est pas hyper confortable. Et avec un coussin, au mieux ça se casse la gueule, au pire ça chauffe. J’ai investi 20€ dans un coussin avec une planche en bambou et mon PC me dit merci à chaque fois (celui sur l'illustration est la version upgradée avec tapis de souris).

- le support de ventilation : une fois le PC installé sur le bureau, on constate rapidement qu'un laptop peut chauffer s’il n’est pas ventilé. J’ai trouvé en e-commerce une petite merveille de support en métal, hyper légère, que je transporte parfois, qui optimise mon confort d’écriture et surtout la durée de vie de mon PC.



- l'imprimante : pas indispensable, mais bien pratique quand on a peu accès à un espace de coworking ou autre endroit muni d'une imprimante. Peut aussi servi personnellement, notamment en cas d'école à la maison notamment....

J'ai choisi l'ultra compacte Deskjet 3720 de chez HP, à moins de moins de 40€ lors d'une promo. Concernant les cartouches, j'ai opté pour l'abonnement Instant Ink à 2,99€ par mois. Les cartouches sont livrées automatiquement en fonction de l'utilisation de l'imprimante.


- le 2e écran : c’est mon futur investissement. Quand on a pris l’habitude au boulot de jongler entre 2 voire 3 écrans, il devient compliqué de se contenter d’un seul, sur un laptop qui plus est. On m'a conseillé un écran Asus pliable de 15,6 "", à moins de 150€.

- à voir aussi en fonction de votre activité : le clavier ou juste le pavé numérique pour les métiers du chiffre, la souris, si vous ne les aviez pas achetés avec le PC, le micro-casque pour faciliter les visios.



Dans la seconde partie, j'aborderai les outils numériques adoptés pour me faciliter la vie.



119 vues0 commentaire