Concilier télétravail et parentalité : les règles de survie

Mis à jour : 17 nov. 2020

[mise à jour Confinement Jour 25: pour travailler, mettez la TV. Conseils non valables 6h/j et 5j/semaine]

Trucs et astuces d'une télétravailleuse depuis plus de 15 ans, maman d’une petite fille de 6 ans



J’ai toujours télétravaillé, ou presque. D’abord en amateur, de façon épisodique. Dès mon 2e poste, en tant qu’assistante d’un directeur marketing et d’un directeur commercial à temps partagé, je les suivais chez les clients et il m’arrivait donc de bosser de chez moi avant ou après un RDV. Puis cela a continué comme ça dans mes postes suivants : le télétravail très ponctuellement, en attendant un technicien d’un FAI ou pour dépanner, avant un RDV pour éviter de traverser Paris dans tous les sens.


Je m’y suis mise de façon quotidienne lorsque l’on me proposa un poste à Paris alors que le siège et le reste de l’équipe étaient à Strasbourg. Alors enceinte, ce fut un véritable bonheur que de diminuer le temps de RER hebdomadaire ou de pouvoir me rendre sans galère à tous les RDV médicaux nécessaires. Une fois ma fille née, j’ai continué. Et là, les choses sérieuses ont commencé….


Si votre enfant fait encore 2 siestes par jour : vous pouvez vraiment travailler entre 3h et 5h/ jour, et c’est que du bonheur. Mais la suite peut vous intéresser pour l’avenir !


La tentation est grande de mettre Junior devant un grand dessin animé, histoire d’avoir 1h20 de tranquillité (que mon abonnement Netflix s’arrête sur le champ si jamais aucun parent n’y a pensé). Attention, cette botte secrète est à sortir en cas d’extrême urgence, quand on a vraiment besoin de concentration. C’est-à-dire par exemple bosser sur des TCD ou fignoler une présentation powerpoint un peu chiadée.


Donc repartons sur de bonnes bases !


#Préparation

Vous lirez ici ou là dans les bons conseils pour télétravailler qu’il vaut mieux avoir un espace dédié… mmmouais, pourquoi pas, cependant quand on a un appart parisien qui combine déjà cuisine-salon-salle à manger dans 22,5 m² c’est pas gagné gagné ! Surtout que surveiller la marmaille en étant dans une pièce à part, c’est pas facile facile. Et sachant que les enfants sont surtout demandeurs d’une présence physique, je pense que squatter la table à manger avec son PC en même temps que la princesse fait son coloriage (activité n°1), c’est aussi une option tout à fait envisageable.





Pour aborder ces journées sereinement, il faut d’abord expliquer clairement à son enfant que c’est une situation particulière : « je suis là avec toi aujourd’hui, pour te garder, mais normalement je devrais être à mon travail. Donc j’ai du travail à faire sur mon ordinateur aujourd’hui. On va s’organiser pour que je passe un peu de temps avec toi, et en échange il faudra que tu me laisses travailler aussi ».

N’hésitez pas à passer des moments avec votre enfant où vous êtes avec lui à 100%. Jouer, lire une histoire, faire un jeu de société : il vous lâchera d’autant plus facilement la grappe qu’il aura eu son « quota » d’attention.

#Optimisation

Bon là avec le confinement, la sortie à l’extérieur c’est compliqué. On va plutôt parler de « dépense physique ». Si votre enfant fait encore une sieste l’après-midi : essayez de le fatiguer le matin, vous serez tranquille pendant la sieste de l’après-midi. C’est le moment idéal pour caser tous les coups de fil à passer. Sinon, tentez de remplacer la sieste par un temps calme sur son lit avec des histoires à écouter (activité n°2). Moins facile de téléphoner mais sur un malentendu ça peut marcher !


Profitez-en également pour avancer dans les corvées tant que l’enfant est éveillé : ça fait gagner du temps le soir pour mieux travailler ! Et puis, lancer une machine à laver permet d’organiser l’activité (n° 3) « accrochage de linge », ou le lave-vaisselle précède le « rangement de Tupperwares dans l’armoire » (activité n°4). Si c’est pas de la méthode Montessori ça...


Dans la même optique : cuisiner dans la journée, avec l’enfant évidemment (activité n°4), c’est gagner du temps à un autre moment. Testez le gigot de 7 heures si vous le sentez, sinon la blanquette de veau, le bœuf bourguignon ou n’importe quel plat qui mijote tout seul et qui peut faire plusieurs repas fera l’affaire (en plus c’est meilleur réchauffé). Variante : le batch cooking avec option Thermomix, Monsieur Cuisine ou autre robot capable de cuire. Bref, l’idée est d’optimiser au maximum la cuisine pour plusieurs fois, en élaborant des plats familiaux et congeler le reste. Donc vive les lasagnes (il doit en rester dans les rayons), le hachis Parmentier, les viandes en sauce ou le baeckhoff !


#Organisation

Si vous êtes deux à la maison, partagez-vous la journée: l'un s'occupe de la progéniture 2h le matin et l'autre 2h l'après-midi. Laissez aussi du temps libre aux gamins, laissez s'exprimer leur créativité et mettez juste à leur disposition le matériel nécessaire. Vous serez surpris du temps qu'ils peuvent passer seuls avec quelques feuilles.


Malheureusement en France, le seul travail qui compte est celui qui se voit. Le boss control freak qui se contente d’habitude de surveiller ses ouailles dans l’open space en sera pour ses frais, il va donc falloir envoyer du lourd.

Petites astuces :

- Toujours garder sous le coude un email à envoyer tôt le matin et/ ou tard le soir

- Envoyer des présentations à faire relire par son N+1 pour montrer qu’on a avancé


L’idée est de prouver qu’on ne s’est pas tourné les pouces toute la journée. Même si c’est entre 22h et 2h du matin qu’on a taffé, il n’est pas censé le savoir.

D’ailleurs, c’est une fausse bonne idée que d’envoyer des emails hors des horaires normaux de bureau : une fois le pli pris, difficile de s’en débarrasser et votre boss ne comprendra pas pourquoi vous ne répondez plus à 21h quand la crise sera passée. Donc gardez-les plutôt au chaud pour le lendemain, à la première heure, ou programmez-les.


Avec les outils dont nous disposons aujourd'hui, aucune excuse pour ne pas travailler en mode collaboratif!

Petite sélection (loin d'être exhaustive):

- Echanges et gestion de projet : Slack, Trello, Facebook Workplace

- Microsoft Teams si vous êtes sur PC

- Suite Google: Hangout (chat et appels vidéo), documents partagés, calendriers

- Téléconférences: Skype, Zoom

- Prise de RDV: Calendly


Et la plupart de ces outils ont une version appli mobile, bien pratique en mode multi-tâches, ou si l'ordi est pris par Arthur, en 3e, qui galère avec le connexion au CNED.


Prévoyez à l'avance les activités des kids. Heureusement, la solidarité entre parents, medias, etc, joue à plein en cette période de crise sanitaire.


Le matériel de survie à avoir sous la main:

- crayons, feutres, peinture et pinceaux

- cahier de coloriage

- cahier d'activité, de vacances, de jeux

- vieux magazines, papier coloré, ciseaux colle

- des histoires à écouter sous forme de CD, de la Boîte à histoire, d'applis, de magazines comme Les Belles Histoires


Liste (encore une fois non exhaustive) de sites qui peuvent nous sauver notre confinement:

- La boîte à je m'ennuie by MyLittleKids

- la liste collaborative sur Taleming

- une activité par jour by Tchika

- occuper les Kids et les sensibiliser aux droits des enfants avec l'Unicef

- des idées d'activités sans écran par Kinder

- des coloriages à imprimer, des supports pédagogiques, mais pas que (Hugo L'escargot)



Et vous, comment vous organisez-vous?

N'hésitez pas à partager vos bons plans en commentaires ci-dessous!






46 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout
 
  • LinkedIn
  • Twitter

©2019 par Red H@ck Trice. Créé avec Wix.com. Voir les mentions légales et la politique de données personnelles.