8 idées inspirées de séries TV utiles en entreprise (spoilers inside)

Mis à jour : 17 nov. 2020

Pour ne pas bingewatcher idiot, voici quelques réflexions issues de séries TV récentes, histoire de trouver un peu d'inspiration pour la rentrée.


1. Revoyez les critères d’un bon manager comme dans GAMES OF THRONES


Celui qui monte finalement sur le trône n’est ni le plus fort, ni le plus charismatique, ni le plus légitime d’après son ascendance, ni le plus retors, ni celui qui a la plus grande armée ou des dragons.


Non, c’est seulement le type qui a tout juste depuis le début, qui n’a jamais fait un seul faux pas, qui a eu assez de jugeote pour pardonner quand il fallait et punir quand il fallait (bon ok, un 3e œil ça peut aider). Celui que l’on n’attendait pas forcément, mais au final The Right Man at the Right Place.


Alors amis dirigeants : arrêtons de distribuer les promotions comme des bonbons, (surtout en Middle Management), et posons-nous un peu les bonnes questions... afin de choisir le meilleur manager dans chaque situation.

2. Préparez-vous, entraînez-vous et anticipez comme dans CASA DE PAPEL


L’équipe n’auraient jamais pu braquer la Fabrique Nationale de la Monnaie et du Timbre puis la Banque d’Espagne s’ils ne s’étaient pas préparés et entraînés ! En business aussi, si vous ne savez pas où vous mettez les pieds, vous avez peu de chances de l’emporter.

Étudiez votre cible assez longtemps, préparez les réponses aux objections que votre prospect pourrait vous poser, ayez les arguments en tête, répétez votre intervention devant votre équipe avant d'être devant 200 personnes.

Cependant, un plan ne se déroule pas toujours sans accrocs. Alors avoir prévu les embûches qui peuvent survenir permet de ne pas paniquer et de gérer la situation car vous aurez un plan B... voire C!


A l’instar du Professeur, essayez au moins de surveiller, mieux d'anticiper, non seulement les mouvements de la concurrence, mais aussi de votre écosystème en entier ! Partenaires, clients, fournisseurs, … chacun va réagir à sa façon à votre action. L’anticipation est une des clés du succès.

3. Evaluez vos options comme Birgitte Nyborg (BORGEN)


Lorsque la Première Ministre du Danemark est confrontée à une situation délicate, son avisé mentor Bent Sejrø lui pose alors cette question : "Quelles sont tes options?" Car Birgitte doit régulièrement faire des choix cruciaux, que ce soit dans l'exercice du pouvoir (doit-elle céder sur ses convictions pour faire passer cette loi?) ou dans sa vie de mère à la profession hyper prenante (comment concilier les deux?). Et d'autres encore à venir en 2022 dans la saison 4 en préparation (et oui, Netflix a signé un partenariat avec la chaîne danoise DR).

Bref, à son instar, prenez un temps de réflexion avant de finaliser vos décisions. Quelles sont vos différentes options? Avez-vous une alternative? Ayez une ou deux personnes à qui demander conseil : un autre manager dont vous êtes proche, un ami au job similaire, un membre de votre club d'affaires, un coach,...



4. Déplacez-vous pour parler aux gens comme dans SUITS


Avez-vous entendu déjà Mike dire « Je dois déposer cette motion car j’ai reçu un e-mail d’Harvey » ? Non ? Et bien, c’est parce que dans cette série (dont l’action est pourtant contemporaine), on est plutôt dans des relations humaines genre Mad Men qu’emails.

Le grand Harvey Specter himself attend ses adversaires au pied de leur immeuble ou rend visite à ses clients à leur bureau. Idem pour tous les avocats, qu’ils soient associés juniors ou gérants : ils donnent la pochette bleue en mains propres.

Il s’agit peut-être d’une injonction contradictoire en ce moment où le Covid est encore présent, mais repensez-y post-crise sanitaire. Ne jamais sous-estimer la puissance du non verbal.


Alors au lieu d’envoyer sa question par Skype/ Mail/ Teams/ autre au collègue de l’open space d’à côté, on lève ses fesses et on va le voir. Non, ça ne fait pas perdre du temps, ça évite les 15 échanges nécessaires pour préciser sa demande.


Et pour aller plus loin, voici 5 leçons business par Mike Ross (en anglais).

5. Trouvez-vous des alliés comme dans ORANGE IS THE NEW BLACK


Quand Piper débarque au pénitencier pour femmes de Litchfield, elle ne connaît personne… ou presque, son ex qui l’a trahie mise à part. Mais elle ne baisse pas les bras, prend sur elle et trouve une compétence utile de sa vie antérieure (fabriquer une crème de soin) qui deviendra sa planche de salut en prison, en répondant au besoin d’une co-détenue, Red.

Grâce à cette monnaie d’échange, Red devient une alliée, et son clan avec elle. Piper se trouve alors entourée et si les alliances peuvent changer au gré de l’actualité, la force d’une équipe n’est plus à démontrer.

Comme Piper, ne restez pas seul(e) dans votre coin. Quelle que soit la taille de l’entreprise ou du service, il y a forcément une personne qui a aussi besoin d'un allié.

6. Ayez un gars sous la main comme Barney (HOW I MET)

Ok, quand on pense au legend… wait for it… ary Barney Stinson, c'est le BroCode ou le Playbook qui viennent d'abord. Là je vous parle d'une astuce moins connue.


Bien que l'on ne sache toujours pas quelle est sa fonction exacte au sein de GNB , on sait que ce mec a un gars pour tout : les costumes bien sûr, les chaussures évidemment, mais tout un tas d’autres trucs plus ou moins incongrus (même un « Baby Guy »).


A son instar, ayez sous la main une liste de fournisseurs et partenaires potentiels et soyez prêt à décrocher votre téléphone en cas de besoin. Remplissez la liste au fur et à mesure que vous entendez parler de telle personne, telle entreprise ou telle marque. C'est pratique d'avoir sous la main les coordonnées d'une agence de communication, d'un avocat, d'un créateur de site web, d'un expert comptable, d'un graphiste, d'un coach, d'un DRH ou d'un DAF externalisé, d'un architecte voire d'intérieur), d'un gestionnaire de patrimoine, d'un notaire, d'un photographe, d'un expert RGPD, d'un agent immobilier, d'un déménageur, etc... On ne sait jamais quand on pourra en avoir besoin. Vous éviterez ainsi de perdre du temps le jour où cela arrivera. Challenge accepted ?


NB: pour décorer son bureau avec les mêmes affiches que Barney, c'est par ici sur Amazon.



7. Ne lâchez pas vos co-équipiers comme dans MURDER


Vous n’avez pas forcément commis un crime comme les étudiants d'Annalise Keating , ni l’un de vos collègues. Mais on a vu des équipes se dessouder pour moins que ça, bien sûr.

Or, les entreprises qui résistent le mieux aux crises, quelles qu’elles soient, sont celles s'entraident le plus. Car les décisions les plus dures à prendre passent mieux lorsque le bien commun qu’est l’entreprise est connu et apprécié de tous.


Alors entre collègues, on se serre les coudes, on pense à son voisin, à ce qu’on aimerait qu’il fasse pour nous si nous étions dans une situation compliquée, et on ne lâche pas. Jamais. Quel qu’en soit le prix ?

Au niveau de la direction, c'est peut-être le moment de penser QVT (c'est quoi? comment?) et de réaliser des modifications dans l'organisation afin d'éviter que les salariés ne pètent les plombs... et ne mettent en danger toute la société.

8. Évoluez avec votre temps comme dans DOWNTOWN ABBEY


"Les espèces qui survivent ne sont pas les espèces les plus fortes, ni les plus intelligentes, mais celles qui s'adaptent le mieux aux changements." Si cette citation de Charles Darwin est connue, et partagée dans le monde de l'entreprise, la répéter ne fera pas de mal tant elle est si peu appliquée dans nos sociétés au final.

Même si cela a été difficile pour lui, Lord Robert Crawley a su transformer le domaine et en confier les rênes à Lady Mary, sa fille aînée (donc une femme) et à Tom Branson, un ex-indépendantiste irlandais.


Alors il n’y aucune raison pour que votre patron ne puisse pas développer le télétravail et le temps partiel dans la société ou trouver d’autres amélioration à la QVT (non, nommer un Chief Happiness Officer ne suffit pas)… non ? Ou pour aller plus loin (rêvons un peu) : mettre en place une gouvernance partagée, revoir un business model qui s'essouffle, passer en mode entreprise libérée , pivoter, ... Bref, s'adapter.






Rester confiné dans sa zone de confort, qu'elle soit organisationnelle, fonctionnelle, concurrentielle, permettra de gagner peut-être encore quelques années. Mais pas de faire face à une concurrence affûtée et au diapason de la population.




Vous avez aimé cet article? Cliquez sur le petit cœur ci-dessous!